Chats sauvages,

Rejoin nous dans cette aventure déssinée de sange et d'amour sur des terres magnifiques.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur La guerre des Tribus !

Partagez | 
 

 Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Requiem
Modette ~ Chaton
Modette ~ Chaton
avatar

Sexe du chat : masculin
Âge du chat : 5 mois
Messages : 44

Feuille du Guerrier
Expériences:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|   Mer 7 Juil - 14:07

À l'aube, une petite silhouette sortit sans bruit de sa tanière. Elle s'étira longuement, étenda sa petite queue et ses petites pattes, puis tourna son regard vers le soleil levant. Ses rayons éclairaient vaguement les arbres, et les ombres de ces derniers s'étendaient sur tout le camp. Le félin, son regard bleu reflétant la lumière, ses pupilles réduites à deux fentes verticales pour supporter son intensité qui augmente à chaque minutes un peu plus attendait les premiers bruits qui surviendront lorsque la forêt se réveillera avec le Clan.
Cette silhouette, c'était Petit Requiem. C'était un chaton du clan des Cieux. Pendant que le clan dormait encore, il sétait faufilé hors de la Pouponnière où dormaient ses camarades. Il avait prit une décision: aujourd'hui, il partirait à la découverte du Dehors. C'est comme ça qu'il appelait ce qu'il n'avait encore jamais vu, c'est-à-dire ce qu'il y avait à l'extérieur du camp. Ses pattes se posèrent doucement, l'une devant l'autre, pour se diriger vers l'Entrée du camp. Le chaton était à la fois peureux et curieux. Peureux parce que sa mère adoptive lui avait déjà raconté une histoire, où un chaton avait quitté le camp avec la même idée en tête que lui avait maintenant, et il n'est plus jamais revenu. Mais un jour, lors d'une partie de chasse, une guerrière a retrouvé son petit corps étendu raide mort, sans doute tué par un blaireau ou un renard. IL avait peur car le Dehors parraissait dangereux. Mais au fond, il ne se rendait pas vraiment compte de ce qu'il faisait. Que s'il partait et qu'il rejoignait après le monde des Cimétiens, ses amis seraient tristes, notament sa mère adoptive... Mais bon, il était aussi curieux. Il voulait découvrir le Dehors, comme tous les chatons d'ailleurs. Dans quelques instants, ils allait franchir l'Entrée du camp, et son rêve se réaliserait. Mais il s'arrêta une dernière fois avant de passer à travers le tunnel. C'est alors que son regard se posa sur la pile de gibier. Pourquoi ne pas se prendre une proie? Il avait si souvent vu les guerriers fairent ainsi, et lui devait se contenter du lait de sa mère adoptive. A pas de loups, il s'approcha. Il avait déjà choisit ce qu'il allait se prendre: un petit animal, mais qui était grand pour lui: une souris. Comme elle était au-dessus du tas, il dut sauter de toutes ses forces pour l'agripper. Quand il l'eût enfin dans la gueule, il avait l'air fier comme s'il venait de devenir apprenti. Il mordit un bon coup dans la chair tendre, et ce fut un délice. Le noiraud ronronna de plaisir. Mais à peine il eut mangé trois bouchées, il n'eût déjà plus faim. Il laissa donc la souris à moitié bouffée à côté du tas de proies. Quel gâchis!
Petit Requiem se faufilait dans le tunnel d'ajoncs qui servait d'entrée au camp du clan des Cieux, à présent. Devant lui, une légère pente qui s'élevait vers de grands arbres. Il prit ce chemin, et courra à vive allure, enfin, une vive alllure pour un chaton. Tout d'un coup, il se sentait tellement libre! Il pouvait faire ce qu'il voulait, il était libre de faire les gestes qu'il voulait... Libre de sentir le vent dans sa fourrure... Il se sentait grand. Mais il commença à ralentir, car même s'il n'était qu'un petit, les chats ne sont pas des animaux très endurants. Devant lui, un ruisseau. Un mince filet d'eau traversait une terre tapie d'herbes courtes balayées par le vent. Il voulut sauter au-dessus de l'eau, mais rata et tomba dedans. Heureusement qu'il n'était aucunement profond, sinon le noiraud serait mort. Mais son pelage était trempé. Il escalada sur l'autre rive, et s'ébrouilla. Maintenant, il avait retrouvé la force de courrir.
Il se sentait à nouveau libre comme le vent. Il mit assez longtemps à arriver à l'autre bout de ce territoire herbeux. Devant lui se tenaient quatre imposants arbres: des chênes. Le chaton était à présent épuisé, il décida donc de se reposer. Il s'installa contre un arbre, à la hauteur d'un petit creux.
Il dormit on ne sait combien de temps, mais à l'évidence assez longtemps, car quand il ouvrit les yeux le soleil était à son zénith. Il ne se doutait pas qu'à son camp on faisait des recherches. Il se leva paresseusement et s'étira. Il coula un regard vers les cieux, mais sursauta lorsqu'il vit un chat penché sur lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cristal
Tribus des Cieux
Tribus des Cieux
avatar

Clan : Cieux
Sexe du chat : Femelle
Âge du chat : 2 printemps.
Rang : Lieutenante
Messages : 81

Feuille du Guerrier
Expériences:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|   Mer 7 Juil - 16:10

La brise matinale soufflait doucement sur les fourrures des félins endormit, agitant les feuillages des arbres environnant, chassant la chaleur étouffante du soleil. Le ciel était intense, sans le moindre nuage.
L'éclat chaleureux de l'aube perça doucement la toison de l'abri des guerrier, chatouilla malicieusement les paupières de Pelage de Cristal, qui inexorablement, s'ouvrirent, dévoilant ses pupilles saphir.
N'importe quel félin les aurait aussitôt refermées et aurait plongé de nouveau dans le sommeil, mais la jeune chatte était préoccupé, et son incompréhension la hantaient, au point de ne plus pouvoir se rendormir.
Frustré, elle se releva faiblement, elle tenta de donner un peu d'ordre à son pelage poussiéreux et emmêler, mais elle manquait de conviction et finalement, sa fourrure resta la masse broussailleuse d'un chat ne s'étant pas toiletter depuis des lunes, or c'était seulement son pelage long et épais qui donnait cet impression, car c'était une guerrière consciencieuse de son apparence. Seulement, aujourd'hui elle n'étais pas d'humeur à y faire attention.
Elle ne sentit pas même son estomac bouillonné de désir en passant devant la pile de gibier. Cependant ce qu'elle vit la surpris tellement qu'elle ne put s'empêcher d'y accorder un moment de réflexion : Une souris méconnaissable, gisait sur le flanc, éventré et dévorer, mais pas totalement. La stupeur frappa Pelage de Cristal, quel guerrier digne de se nom aurait laisser du gibier sans même prendre la peine de le donner à quelqu'un d'autre ? on manquait toujours de nourriture, et il yen a pour gaspiller le peu qu'on a ... Un peu en colère, elle se mit à reniflé le petit corps sans vie et y décela l'odeur de la pouponnière, cependant impossible d'identifier l'individu lui-même. Cela expliquait tout, un petit avait voulut gouté une proie mais n'avait pas eu assez d'appétit pour la finir ... Quel manque de respect ! Si seulement elle avait pu l'attrapé celui là ... Elle aurait enfin pu lui donner la leçon qu'il méritait, elle n'aimait pas les félins désobéissants.
Mais son inquiétude vint se glisser dans son raisonnement, et oublia rapidement le chaton espiègle qui avait fait ceci. Préoccupé, elle négligea totalement ses obligations. Elle aurait dû vérifier ou le petit était allé après son délit... S'il était simplement repartit dans la pouponnière ou s'il était partit ailleurs, faire le malin... Mais ceci ne l'effleura même pas, ronger par ses propres problèmes.
Inconsciemment, elle laissa ses pas la guider, le regard amorphe et l'esprit bouillonnant de macabre pensé. Elle ne sut combien de temps elle marcha ainsi, le temps filant inexorablement à une vitesse improbable et pourtant bien réelle. C'est seulement en sentant sa patte glisser soudainement dans le vide qu'elle s'échappa de son fardeau, elle sentit qu'elle basculait vers l'avant, elle vit alors qu'elle était devant une petite rivière et ... Qu'elle allait tombé dedans à cause de sa négligence. Elle tenta de se stabiliser en faisant contre poids avec sa queue, elle chancela et sa moustache effleura l'eau mais réussi finalement à se rééquilibré.
Perturbée, elle vérifia ou elle se trouvait, quand quelque chose attira son regard : Une petite boule de poils noire était pelotonné contre un arbre, son flanc se soulevait doucement et le petit félin somnolait inconscient du danger.
Instinctivement, elle bondit de l'autre coté du ruisseau et vint à son chevet. Elle s'attarda à le sentir et compris qu'il venait de la pouponnière.
Tout devint clair, c'était sans aucun doute lui qui s'était servit dans la réserve, mais sous cet air paisible et inoffensif du chaton, toute trace de colère c'était évanoui.
C'est alors que le chaton s'agita puis enfin ouvrit ses paupière, il balaya la forêt du regard et resta interdit devant les pupilles saphir de Pelage de Cristal.
Elle remarqua alors qu'ils avait tout les deux des yeux aussi glacé l'un que l'autre.
" Qui ... Qui est tu ? S'enquit-elle, incrédule, que fais-tu ici ?
Médusé, le minuscule félin sembla prit de court par le ton un peu rude de la chatte.
" Excuse moi, se repris-t-elle, moi c'est Pelage de Cristal. " Elle estimait qu'il valait mieux y aller doucement avec un chaton, une fois qu'il aurait compris le danger, elle espérait qu'il ne ferait plus de tel bêtise ... Seulement ses technique douce avait peu d'effet sur les petits turbulents.
Elle lui jeta un regard encourageant pour lui faire comprendre qu'elle attendait une réponse. Elle espérait que son air franc et docile le rassurerait et le dissuaderait de lui mentir ou d'être insolent, car elle craignait qu'il se braque, comme certain chaton le font...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Requiem
Modette ~ Chaton
Modette ~ Chaton
avatar

Sexe du chat : masculin
Âge du chat : 5 mois
Messages : 44

Feuille du Guerrier
Expériences:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|   Jeu 8 Juil - 11:47

>> Petit Requiem prit soudain peur. Cette chatte allait le transformer en chair à corbeau! Il essaya de garder son calme, et respira un bon coup.
- Qui ... Qui est tu ? S'enquit la femelle, incrédule, que fais-tu ici?
Le chaton fut prit de court par le ton rude de la chatte. Il allait commencer à trembler comme une feuille, lorsqu'elle continua:
- Excuse moi, moi c'est Pelage de Cristal.
Pelage de Cristal... Le noiraud réfléchit un peu. Est-ce qu'il avait déjà entendu ce nom? Non, ou en tout cas il ne s'en souvenait plus. La féline le regardait d'un air encourageant, il comprit donc qu'il devait lui répondre.
- Je m'appelle Petit Requiem. dit-il. De la Tribu des Cieux. Et toi, dans quelle tribu es-tu?
Alala, les chatons sont toujours curieux. Le noiraud se leva, et s'étira de tout son long, en attendant que la chatte réponde. Son regard vert émeraude fut attiré par un grand oiseau noir et blanc qui volait dans le ciel, en faisait des cercles. Ce serait marrant d'être un oiseau comme lui! se dit-il. Je pourrais voler, et observer le monde de tout en haut... Mais l'oiseau au beau plumage disparut derrière un nuage, et le chaton reprit attention sur Pelage de Cristal. Peut-être qu'elle est dans ma tribu? songea-t-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelage de Cristal
Tribus des Cieux
Tribus des Cieux
avatar

Clan : Cieux
Sexe du chat : Femelle
Âge du chat : 2 printemps.
Rang : Lieutenante
Messages : 81

Feuille du Guerrier
Expériences:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|   Jeu 8 Juil - 16:24

- Je m'appelle Petit Requiem. murmura-t-il, intimider, De la Tribu des Cieux. Et toi, dans quelle tribu es-tu?
Pelage de Cristal esquissa un sourit, le chaton avait beau être dans une situation oppressante et totalement inconnue, sa curiosité était toujours plus vive.
Alors qu'elle s'apprêtait à répondre, elle s'aperçut que son interlocuteur ne l'écoutait plus, il regardait distraitement le vent chassé un nuage, puis il se retourna brusquement vers elle, comme si une mouche l'avais piquer et qu'il se rappelait enfin où il était.
Amusée, ses moustaches frémir, le petit semblait si peu attentif ... Elle le soupçonnait de pensé qu'elle avait déja répondu, mais ne souhaitant pas l'embarrassé plus encore, elle décida de répondre.
A vrai dire, maintenant qu'il le disait, son nom lui disait vaguement quelque chose ...
" Je suis également de la Tribus des Cieux, et heureusement pour toi, d'ailleurs ! S'exclama-t-elle
Elle prit un air plus grave, ayant pour but de faire comprendre au chaton ce qu'il risquait :
" Imagine ce qui se serait passé si un ennemis t'avais trouvé sur son territoire ? Il t'aurait ramener dans son camps, questionné, peut-être menacer ? Et tu as pensé au prédateur ? Tu n'est pas tout puissant ici ! Personne ne l'est d'ailleurs."
Inconsciemment, le son de sa voix c'était progressivement élever et quand elle finit sa phrase, elle criait presque.
Pelage de Cristal n'étais pas réellement en colère, seulement c'était le seul moyen de lui faire suffisamment peur pour qu'il ne sorte plus jamais ainsi.
Petit Requiem resta un instant interdit devant le brusque changement de caractère de la chatte, qui elle, guettait sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boule de poils loin de son camp... |LIBRE|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CONSEIL D'EDUCATION CHAT - BOULE DE POILS - DECEMBRE 2001
» OSIRIS 4 ans roux poils mi-longs - Refuge Chat Libre - La Destrousse 13
» quelle est la race de ma boule de poils ?
» Boule de poils ?
» 70 - SPA boule de poils à vesoul. Opération IGLOOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chats sauvages, :: Terres des Milieux :: La pleine Lune-
Sauter vers: